Comment se passer de Google ?

De plus en plus les grands groupes du Net sont critiqués pour le non-respect de la vie privée de leurs utilisateurs. Parmi eux, Google fait office de porte-étendard. Quoi qu’on en dise Google ressemble à une pieuvre qui s’accapare tout internet. Big Brother is watching you !

Dans un précédant tuto, on avait vu comment ne plus être pisté par Google en supprimant son compte (le tuto est par ICI). Ne plus utiliser Google est une chose mais encore faut-il savoir quoi utiliser en échange. Bien qu’il existe pléiade de logiciels similaires à ceux de Google il n’ont pas forcement la même exposition médiatique. Petit tour d’horizon des remplaçants de Big Brother.

  • Navigateur internet : Google Chrome

Tout le monde connait Chrome. Parfois on l’a même sur son ordinateur sans le savoir et sans que l’on ait autorisé son installation (enfin si on l’a autorisé « par omission », on nous a demandé si cela ne nous dérangeait pas au milieu de milliers de conditions d’utilisation dans une charte que personne ne lit…). Pour notre navigateur internet, nous avons déjà vu qu’il valait mieux utiliser Firefox ou Opéra, pour des questions de vie privée et de confidentialité.

  • Moteur de recherche : Google

Le moteur de recherche Google est un pionnier d’internet. Il fut le premier à être créé et a révolutionner les pratiques des internautes, un gros pourcentage d’entre nous l’utilise au quotidien. C’est même devenu un standard ! Sauf qu’il existe des alternatives moins intrusives et plus respectueuses : on a déjà parler de Lilo, le moteur de recherche solidaire.

Dans la catégorie « moteur de recherche simple et sans « arrière-pensées » », Duck Duck Go commence à s’imposer comme une sérieuse alternative à Google. Aucune donnée n’est retenue, il demande juste la langue que vous voulez utiliser. Les recherches sont néanmoins moins pertinentes qu’avec l’algorithme de Google…

Pour avoir la puissance de Google sans les inconvénients de Google, un nouveau moteur de recherche monte tout doucement : Qwant. Ce dernier propose autant de chose que Google à savoir des actualités, des images, des vidéos, selon vos recherches le tout en total respect de votre vie privée. Qwant ne stocke rien sur votre profil ou votre compte.

  • Stockage en ligne : Google Drive

On a déjà vu dans un tuto le principe du cloud avec Onedrive : vous stockez vos fichiers sur des serveurs distants via une connexion internet. Google ne pouvez pas échapper à ça et propose donc son propre cloud appelé Google Drive. Le principe de stocker ses fichiers ailleurs que sur son propre matériel peut déjà poser des questions de confidentialité : si vous utilisez les serveurs d’une entreprise pour stocker vos données il peut être normal que cette dernière se réserve un droit de regard sur ce que vous stockez chez elle. Google ne s’en cache pas. Alors non, un employé de Google ne va pas cracker votre compte pour voir ce que vous stocker tout se fait par informatique mais sachez que vos photos de vacances peuvent atterrir dans l’escarcelle d’agence de pub ou autres (ceci est une image bien sur). Du point de vue de la concurrence, le principe du cloud ne permet pas vraiment de protéger ses données sauf si on se fait son propre serveur de stockage à distance…

Et c’est là que les serveurs NAS deviennent très intéressant. Ils se vendent dans le commerce et se présentent sous la forme d’un gros disque dur que l’on branche sur sa box internet. Après installation et configuration vous y avez accès depuis internet de vos postes mais aussi de vos smartphones.

Pour vraiment échapper aux yeux de Big Brother il faut tout stocker chez soi (ou alors chez des amis conciliants) mais demeure toujours le soucis qu’un accident peut arriver…

  • Messagerie : Gmail

Le problème des messageries ressemble à celui du serveur cloud : les messages sont stockés ailleurs que sur vos postes par le service que vous avez choisi et ce dernier se donne le droit de « vérifier » vos correspondances. Ici non plus ce ne sont pas des agents qui ouvrent vos mails avant que vous les lisiez mais des robots qui cherchent des mots-clés dans le texte de vos mails. Forcément si vous discutez de terrorisme ou d’attentat, les service de votre messagerie vont être alertés…

La encore le seul moyen de préserver la confidentialité est de créer son propre serveur mail (assez contraignant) cependant il existe des services de messagerie « open-source ». Openmailbox vous permet de créer une adresse mail ainsi qu’un (petit) cloud 100% privé et confidentiel. Bon, l’interface est assez austère et pas très accueillante mais il fait le boulot convenablement. Openmailbox est gratuit mais en tant que solution open-source il n’est pas contre un petit don de temps en temps, rien ne vous oblige à en faire un mais n’oubliez pas que les petits développeurs n’ont pas les mêmes moyens que les gros groupes…

  • Regarder des vidéos : YouTube

Depuis quelques années, YouTube est devenu l’une des plateformes les plus utilisées du Web, si vous voulez regarder une vidéo il y a de fortes chances que vous la trouviez sur YouTube. Mais il existe d’autres plateformes tout aussi efficaces (voire même plus) que YouTube pour regarder des vidéos.  Le principal concurrent est français il s’agit de Dailymotion. Alors oui, tous les ados veulent devenir YouTubers plutôt que Dailymotioner cependant Dailymotion reprend exactement les mêmes services que YouTube (vidéo en direct, playlists…) seule la présentation du site change un peu mais pas de quoi se perdre.

Autre service de vidéo en ligne, Viméo présente une petite particularité. Là où YouTube est quand même un peu permissif et laisse ses utilisateurs poster n’importe quoi (coucou Logan Paul) Viméo surveille le contenu déposé afin de s’orienter plus vers une communauté de créateurs. Il faut noter aussi que le site propose un forfait à ses utilisateurs : si vous voulez avoir accès à une meilleure résolution ou mettre en ligne beaucoup de vidéos, il faudra payer… Et là, ça peut poser problème…

L’unique avantage de Google est qu’il rassemble tout sous un seul et unique compte. Cela est pratique pour l’utilisateur cependant ce n’est pas sans danger. Un piratage est toujours possible et s’il intervient il donne accès à tous les services que vous utilisez en une seule fois. Généralement le coté « pratique » est toujours contrebalancé, ainsi on offrant de nombreux services, Google s’assure la fidélité de ses utilisateurs. La multiplication des applications lui permet de tout connaitre de vous (merci Androïd), le but avoué est de mieux vous connaitre pour mieux vous servir et de plus personnaliser la publicité… Sauf qu’une grande entreprise comme Google a t’elle besoin de savoir vos allergies alimentaires ou vos gouts musicaux ? L’utilisateur a toujours la liberté de choisir, tout dépend de votre philosophie…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s