Présentation du Raspberry

Ne vous fiez pas à son nom, le Raspberry (ou « Framboise » en anglais) cache bien des choses ! Ce micro-ordinateur peut vous rendre énormément de services. Mais voyons d’abord d’où il vient et ce qu’il est vraiment.

  • Qu’est ce qu’un Raspberry ?

Pour commencer il faut préciser que le Raspberry est un nano-ordinateur monocarte. Voilà… C’est assez clair non ? Non plus sérieusement c’est un micro-ordinateur qui a tout d’un ordinateur classique mais qui a deux avantages : sa taille (celle d’une carte de crédit) et son prix (30€ maximum). Et oui !

Si vous vous souvenez du Cours d’Anatomie de l’Ordinateur, vous savez que le plus important dans un ordinateur ce sont les différentes cartes (mère, graphique…), le processeur et la mémoire RAM. Et bien le Raspberry c’est tout ça en miniature. Le disque dur contenant le système est remplacé par une micro-carte SD (comme dans nos téléphones portables), l’alimentation électrique se fait par un câble micro-USB 5 V (le même que nos téléphones portables), l’écran se branche en HDMI, il dispose de 4 ports USB classiques (pour brancher clavier, souris et disques durs externes) et d’un port Ethernet pour le relier à Internet. L’essentiel d’un PC, rien de plus.Raspberry01Alors certes, vous n’allez pas faire tourner de gros logiciels ou des jeux très gourmands avec cette configuration mais le Raspberry est tout à fait capable de faire tourner un système d’exploitation ainsi que les logiciels de bureautique (Word, Excel…) remplaçant ainsi un ordinateur portable.

Dans l’absolu il est tout de même moins pratique qu’un ordinateur portable, c’est vrai. Il faut se balader avec ses câbles, son écran, son clavier et sa souris mais dans des endroits ou vous n’avez pas beaucoup de place ou juste si vous ne voulez pas payer des centaines d’euros pour un PC portables c’est faisable… Parce que je me permet de vous rappeler que le Raspberry coute en moyenne 30€, les accessoires « externes » comme le clavier et la souris se trouvent facilement et vous n’arriverez jamais à un total plus cher qu’un portable.

Bon, tout ça c’est bien mais pourquoi créer un nano-ordinateur s’il est moins pratique qu’un portable ?

Et bien le Raspberry a été créé par David Braben dans le but de démocratiser l’outil informatique et le développement que ce soit de sites Web ou de logiciels. Avant le matériel informatique coutait extrêmement cher et le grand public n’avait donc pas accès au développement. Braben eut l’idée de se servir des travaux de certaines entreprises (Acorn Computer notamment) dans la miniaturisation et de créer un nano-ordinateur accessible à tous. C’est donc dans un but « professionnel » que le Raspberry a été créé, cependant un utilisateur lambda peut très bien tiré profil de ses capacités.

raspberry02
David Braben, créateur du Raspberry.
  • Que faire avec un Raspberry ?

LA grande question ! Comme dit précédemment vous pouvez tout à fait faire tourner un système d’exploitation et vous en servir comme un « PC de bureau » à des fins administratives. Sauf que… ce ne sera pas sur Windows. Le (seul) gros défaut du Raspberry c’est qu’en faisant très miniature, il n’est pas compatible avec un OS Windows… Ne vous en faites pas il existe des équivalents Linux ou Debian par exemple qui sont tout aussi performants que Windows (si ce n’est plus) et qui tiennent sur un Raspberry. Le problème de Windows c’est qu’il prend beaucoup de place sur un disque dur (environ 15 à 20 Go) or je vous rappelle que notre disque dur est une carte microSD qui n’a pas forcément autant de mémoire disponible. L’autre inconvénient est qu’il consomme énormément de mémoire RAM, entre 1 et 2 Go selon les versions. Le Raspberry n’en embarque qu’un seul Giga pour les versions les plus élaborées. Impossible donc de faire tourner un Windows.

Mais n’ayez crainte : nous ferons un tuto pour chaque utilisation du Raspberry !

Raspberry03

Nous pouvons donc utiliser le Raspberry comme « ordinateur portable » embarquant une distribution Linux (MATE pour la nommer) et s’en servir tout simplement comme ordinateur de bureau avec LibreOffice, VLC… Dans ce cas, le tuto est par ICI !

Raspberry04Mais l’intérêt du Raspberry c’est qu’il peut être utilisé pour des choses beaucoup moins sérieuses que la bureautique. Vous pouvez par exemple le transformer en console de jeu rétro universelle. Avec le système RecalBox, votre Raspberry devient une borne d’arcade embarquant l’ensemble des consoles de jeux vidéos existantes (jusqu’à la première Playstation) et vous permet de jouer à n’importe quel jeux sur ces consoles, gratuitement, légalement et même en multijoueur si vous le voulez ! Parfait pour les joueurs nostalgiques ! Pour Recalbox, le tuto est par ICI !

Raspberry05Si vous n’êtes pas un grand fan de jeux vidéos et que votre passion est plus du côté des séries et du cinéma, le Raspberry peut faire quelque chose pour vous. Avec la distribution KODI, il se transforme en média-center. Pour faire simple, vous le brancher à Internet chez vous et le Raspberry va immédiatement repérer les fichiers audio et vidéo présents sur tous les ordinateurs de votre domicile. Un bon moyen de rassembler tous vos films et votre musique au même endroit. Il est conseillé de brancher KODI à votre télé via le port HDMI du Raspberry et ainsi vous pourrez regarder les films présents sur le disque dur de votre ordinateur directement sur votre télé. De plus, KODI dispose d’un ensemble de modules additionnels vous permettant de regarder des chaines de télé étrangères, steamer des films ou de la musique (etc…) et tout ça gratuitement ! Pour KODI, le tuto est par ICI.

Si les jeux vidéos ou le multimédia ne vous intéressent pas du tout, sachez que vous pouvez utiliser votre Raspberry en serveur NAS. Qu’est ce que c’est que ce truc ? Un serveur NAS c’est simplement un gros disque dur qui vous serait accessible partout et tout le temps via Internet (en schématisant). Si vous êtes débutant en informatique cela pourra vous sembler un peu obscure mais ne vous inquiétez pas tout est en fait très simple. Vous brancher un disque dur (ou une clé USB) sur votre Raspberry et via internet et l’adresse IP de la Framboise, une interface s’ouvre et vous pouvez stocker ou retirer vos fichiers n’importe où. On utilise le logiciel Open Media Vault qui est très simple d’utilisation. De cette façon vous ne pouvez plus perdre vos documents en les stockant sur des clés USB qui vont mystérieusement disparaitre. De plus une fois configurer, votre Raspberry n’a besoin que d’une alimentation électrique et d’une connexion internet ce qui fait que vous pouvez très bien le camoufler derrière votre box et l’oublier. Tout se fera à distance via votre navigateur internet. Pour le serveur NAS, le tuto est par ICI.

Il existe des centaines de façons d’utiliser un Raspberry. Vous pouvez même créer un drone ou vous en servir comme cafetière (« What else ? ») et la liste des tutos Raspberry va certainement s’allonger avec le temps. En tout cas si cela vous intéresse n’hésitez pas à vous lancer, cela ne nécessite pas de grands investissements et cela peut apporter énormément concernant le savoir informatique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s